Accueil
Introduction
Pigeonniers ou colombiers
Historique
Utilisation, localisation & répartition
Architecture
Eléments architecturaux
Aménagements intérieurs
Galeries photos par région
Galeries photos par type
Bibliographie & liens
Contact

Le terme pigeonnier est couramment utilisé pour désigner une construction destinée à abriter des pigeons. Le terme de colombier est plus réservé à un bâtiment isolé en forme de tour.

La définition d’un pigeonnier selon Viollet-le-Duc : « Bâtiment destiné à contenir des troupes de pigeons et à leur permettre de pondre et de couver leurs œufs à l’abri des intempéries ».

 

A l'origine, leur classement se faisait en fonction du droit attaché à chacun d'eux; il y avait donc :

 

- Les pigeonniers « à pied », dont les nids appelés « boulins » occupant les parois intérieures du local étaient disposés jusqu'au sol. Ce type de construction correspondrait au « colombier ».

- Les fuies, constructions dont les boulins n'utilisent qu'une partie des parois, le reste étant à usage de grenier, poulailler, entrepôt ou de passage. Il arrive que les fuies soient incorporées à l'ensemble des bâtiments de ferme.

- Les volets, petits refuges établis en étage ou en toiture quelquefois en pignon de façade ou simplement sous auvent de toiture, le plus souvent équipés de fermetures amovibles.

 

L’appellation de colombier, plus aristocratique que celle de pigeonnier, a pris au cours des âges une signification générique pour désigner toute construction imposante servant à loger des pigeons.

ç Page

 

 Page è

Pigeonnier ou colombier
© 2017