Accueil
Introduction
Pigeonniers ou colombiers
Historique
Utilisation, localisation & répartition
Architecture
Eléments architecturaux
Aménagements intérieurs
Galeries photos par région
Galeries photos par type
Bibliographie & liens
Contact

Le colombier à pied n'a par définition qu’une seule porte d'accès. En revanche, le colombier d'étage n'est pénétrable qu’extérieurement par une seconde porte, établie à cet effet lors de l'élévation de la construction. Par précaution, l'accès s'accomplit à l'aide d'une échelle amovible, ou, mais très rarement, par un escalier qui lui est réservé.

 

L’entrée dans les pigeonniers porches se fait latéralement, soit par échelle, soit par un escalier, ou à partir d'un bâtiment adjacent.

 

Les portes, en règle générale, s'ouvrent soit au droit des lucarnes, dans l'axe qui passe en leur milieu, soit du côté opposé. La porte est souvent très simple mais elle peut aussi être très décorée, avec un raffinement digne du manoir ou du château dont dépend le colombier.

 

L'encadrement des portes est presque toujours réalisé d'appareils en pierres de taille (calcaire, granite ou autre matériau) avec le plus souvent un linteau droit d'un seul bloc. Les encadrements demeurent dépouillés et les arêtes sont rarement chanfreinées ou moulurées.

 

Couramment utilisé pour les bâtiments à usage domestique, l'encadrement en bois de chêne se retrouve également sur les ouvertures de nombreux pigeonniers d'étage ou sur piliers (de pierre ou de bois).

 

29 Plomeur - Maner Goff (daté 1730)

29 St-Vougay - Kerjean - (daté 1599)

76 Cauville - Château -

10 St-Lye - Château

10 Précy-Notre-Dame

52 Marnay-sur-Marne

 76 St-Gilles-de-la-Neuville - Blévilot (daté 1745)

29 Plomelin - Lestremeur

76 St-Laurent-de-Brévédent - Carreau

10 Saint-Hilaire-sous-Romilly - Longueperte

82 Montauban - Montauriol (Daté 1546)

29 Plovan - Lesnarvor

 

 

ç Page

 

 Page è

 

 

Portes
© 2017