Accueil
Introduction
Pigeonniers ou colombiers
Historique
Utilisation, localisation & répartition
Architecture
Eléments architecturaux
Aménagements intérieurs
Galeries photos par région
Galeries photos par type
Bibliographie & liens
Contact

Randière, bandeau, cordon ou larmier

 

La randière, le bandeau, le cordon ou le larmier, se présente sous forme d’une corniche constituée d’un alignement de pierres plates placées en saillie d'une dizaine de centimètres, qui ceinture extérieurement les pigeonniers et colombiers. Outre son aspect esthétique, il a dans la plupart des cas, a un double but : empêcher les prédateurs, surtout fouines et rats, de parvenir jusqu'au nid en stoppant leur ascension et rejeter l'eau des pluies en faisant retomber les gouttes loin du mur.

 

Dans certains colombiers ronds ou carré, le bandeau est absent. On ne le trouve pas non plus dans les colombiers à pans de bois. Presque toujours en pierre, il peut être quelquefois en brique ou être remplacer par des ardoises ou même par une bande de zinc.

 

Sur certains pigeonniers, la randière est remplacée par une ceinture de briques émaillées ou de carreaux vernissés placés sur le corps du pigeonnier ou des rangées de carreaux ou d’ardoises placées autour des ouvertures réservées aux pigeons.

 

 

52 Brennes - Valpelle

52 St-Blin

76 Fontaine-la-Mallet - Emfrayette

55 Savonnières - Claire-Fontaine

52 Laneuville-à-Rémy - Château

51 Montfort-Lucy - Charmoye

71 Cluny - Argerot

82 St-Loup

55 Montiers-sur-Saulx - Le Fourneau

71 Sennecey-le-Grand

82 St-Porquier - St-André

84 Puyvert - Jas-de-Puyvert

 

 

 

Sur les pigeonniers sur piliers, c’est le capel, sorte « coiffe de pierre » ou « champignon », situé au sommet des piliers, qui protège de l’ascension des prédateurs. Sur les pigeonniers à piliers en bois, des bandes de métal peuvent être posées autour des piliers empêchant ainsi les griffes des prédateurs de s’agripper.

 

 

47 Cuq - Andiran

24 Nojals-et-Clotte - Glèze d'Als

 

81 Teyssode - La Cadiscie

 

 

 

 

 

ç Page

 

 Page è

 

Randière
© 2017